Le Rocher de la Vierge à Biarritz

En 1863, lorsque Napoléon III décida l’aménagement d’un important port de refuge au large du plateau de l’Atalaye pour les bateaux de commerce, les ingénieurs de l’époque avais prévu la construction d’une longue digue de 340m partant du rocher de Cucurlon, actuel rocher de la vierge. 
Le rocher de Cucurlon en 1862
Afin de permettre l’acheminement des blocs de fondation, on lança une passerelle en bois, et l'on creusa le tunnel de l’Atalaye, puis celui de Cucurlon. 
Creusement du rocher de Cucurlon
Ces importants travaux furent cependant retardés par des tempêtes, réduisant à néant les efforts accomplis. A la chute de Napoléon III en 1870, ces travaux furent arrêtés. 
Avec la passerelle en bois
Avec la passerelle en bois
L’acheminement des blocs de fondation
L’acheminement des blocs de fondation
Les rails pour l'acheminement des blocs pour la construction de la digue
Les rails pour l'acheminement des blocs pour la construction de la digue
L’acheminement des blocs de fondation
Depuis la digue
Un des lieux de promenade incontournables de Biarritz
Un des lieux de promenade incontournables de Biarritz

Un des lieux de promenade incontournables de Biarritz

En 1881, une passerelle métallique remplaça celle du chantier. Le grand projet de Napoléon III qui ne vit jamais le jour, a finalement permis de rendre accessible ce belvédère qui devint un des lieux de promenade incontournable de Biarritz. 

Un des lieux de promenade incontournables de Biarritz

Commentaires