Le dicton du 9 avril

"At soum d'Anie, de brouixs, brouixes y demouns furie"
(Au sommet du pic d'Anie, des sorciers, sorcières et démons en furie)
On prétend que cette montagne est l'endroit où se réunissent les sorciers et tous les diables de l'enfer, fabricants d'orages et que c'est du sommet qu'ils les lancent et les distribuent à leur gré.

Dans la mythologie basque, le sommet du pic d'Anie était considéré comme le domaine du Jaunagorri (le seigneur rouge). Il y avait un jardin merveilleux où poussaient des fruits d'immortalité. Mais les audacieux qui tentaient de s'en emparer étaient repoussés par des orages ou des tempêtes de grêle déclenchés par cette divinité, dès que quelqu’un entreprenait l’ascension. La légende avait tant de force qu’un géologue fut empêché par les habitants de Lescun, vers 1750, de le gravir pour en mesurer la hauteur.
Le village de Lescun et le pic d'Anie

Commentaires